CBD : précautions, interactions et effets secondaires

CBD : précautions, interactions et effets secondaires

Si le CBD n’est pas considéré comme dangereux, il doit quand même faire l’objet de précautions comme toute autre substance possédant des principes actifs.

L’Organisation Mondiale de la Santé préconise que ce composé issu du chanvre ne soit pas considéré comme une substance contrôlée et a conclu qu’il ne semblait pas être un produit nocif pour la santé.

  • Précautions :
    Les produits contenant du CBD (y compris les liquides de vapotage) sont interdits pour les moins de 18 ans. Il est aussi déconseillé aux femmes enceintes de consommer des produits à base de CBD par principe de précaution. Les études menées jusqu’ici ne peuvent pas à ce jour démontrer les effets de cette molécule sur la gestation.

  • Interactions :
    Les interactions du CBD avec les médicaments sont possibles. Elles sont liées aux quantités consommées. Il est donc conseillé de consommer des doses légères et de faire preuve parcimonie. Actuellement, il n’a pas été décidé d’une dose journalière maximale à ne pas dépasser afin d’éviter les interactions avec d’autres médicaments. Cependant, selon certaines études, des effets bloquants sur certains médicaments pourraient être constatés à partir de 25 mg administrés par voie orale. Toute personne suivant un traitement médicamenteux doit demander l’avis de son médecin avant la prise de CBD.

  • Effets secondaires :
    En fonction des doses consommés et de la sensibilité propre à chaque individu, le CBD peut avoir des effets secondaires d’intensité variable.
    L’un des principaux effets secondaires est une sécheresse buccale ou une légère irritation des voies respiratoires. C’est le cas notamment quand le CBD est consommé vaporisé à l’aide d’une cigarette électronique. Ces effets sont le plus souvent diminués quand la dose de CBD est réduite.
    Il a aussi été constaté chez certains individus une légère somnolence et/ou des étourdissements. En réduisant le dosage, ces effets peuvent également être diminués voir supprimés. Cependant, si vous constatez ce désagrément, il est fortement déconseillé de conduire suite à une consommation de CBD.


Les nombreux effets positifs du CBD pourront être démontrés avec plus de certitudes grâce à des recherches plus poussées. En attendant, il est important de rappeler que bien que cette substance soit non-toxique et non-psychotrope et ne semble pas engendrer un état de dépendance, le CBD n’est pas un médicament et ne doit pas se substituer à un traitement médical.

 

Laisser un commentaire

PrestaShop

Nouveaux produits

Nouveaux produits
Tous les nouveaux produits